fbpx

Rentrée étudiante : 7 démarches préalables pour réussir

La première rentrée étudiante est généralement source d’anxiété et c’est souvent parce qu’elle n’a pas été assez préparée en amont. Plusieurs démarches préalables à cette rentrée dans les études supérieures permettent de l’appréhender plus sereinement.

L’idée est de réussir ses débuts dans cette nouvelle carrière scolaire qui démarre. Dès l’année de terminale, certaines étapes stratégiques vont assurer à l’étudiant, le choix de ses études, la zone géographique où il va évoluer pendant plusieurs années et le moyen de financer ses études.

Réussir rentrée étudiante

1 – S’inscrire sur Parcoursup pour choisir sa rentrée étudiante 

Les étudiants concernés

Parcoursup est une démarche importante à effectuer dans l’année précédant sa première rentrée étudiante. C’est la plateforme d’inscription qui donne accès aux enseignements supérieurs en France. 

Peuvent postuler :

  • Les lycéens qui sont en terminale et vont passer un baccalauréat général, technique ou professionnel ;

  • Les lycéens qui ont le statut d’apprenti ;

  • Les étudiants en première année d’études supérieures qui souhaitent se réorienter dans un autre domaine ;

  • Les candidats internationaux qui veulent incorporer une filière particulière en France. 

Parcoursup est obligatoire pour tous ceux qui veulent accéder aux centaines de projets d’orientation proposés seulement par la plateforme. Cependant, certaines écoles d’ingénieurs, d’art, de commerce ou paramédicales ont fait le choix de gérer elles-mêmes leurs admissions.

Mais pour la plupart, la case Parcoursup sera incontournable. 

L’inscription sur Parcoursup

Il est vivement recommandé de se rendre dès l’ouverture, en janvier, sur la plateforme, car les étapes sont longues.

Le futur étudiant dispose de 2 mois seulement pour : 

  • Renseigner son profil scolaire et ses activités extra-scolaires ;

  • Repérer toutes les formations correspondant à son projet ;

  • Formuler ses vœux ;

  • Remplir les différents formulaires et lettres de motivation demandés par chaque établissement.

Fin mars ou début avril, les vœux doivent être confirmés et le dossier scolaire complété. Les réponses des facultés et écoles s’étalent de mai à juillet. Il est prudent de postuler pour plusieurs enseignements supérieurs et zones géographiques pour ne pas se retrouver le bec dans l’eau à la rentrée.

Il est possible que le candidat ne soit retenu dans aucune des formations demandées. Rien n’est perdu ! Parcoursup met en place une phase complémentaire pour postuler à d’autres formations.

2 – Constituer un dossier social étudiant pour financer sa rentrée étudiante 

À chaque rentrée universitaire, 38 % des étudiants environ bénéficient d’une aide de l’État sur critères sociaux. 

Ce soutien financier est primordial pour subvenir aux besoins matériels, alimentaires et scolaires de nombreux jeunes, devenant en partie autonomes.

Un test de simulation de droits apporte une réponse immédiate sur l’éligibilité du futur bachelier.Une bourse peut donc être attribuée sous certaines conditions :

  • L’âge : avoir moins de 28 ans lors de la première demande ;

  • Les revenus familiaux, de l’année précédant la demande, doivent être inférieurs à un certain seuil ;

  • L’inscription doit être effectuée dans un établissement qui accepte les boursiers.

Ces prestations de l’État requièrent une présence obligatoire à tous les cours, sous peine de devoir rembourser intégralement la somme annuelle. 

Généralement la constitution du dossier social étudiant se fait dans le même temps que l’inscription sur Parcoursup. Des liens entre les 2 sites facilitent la préparation de la rentrée étudiante. 

Plus le dossier est créé rapidement, plus l’étudiant peut se projeter financièrement dans l’année à venir : c’est une démarche préalable déterminante pour son mode de vie future. 

3 – Se rendre aux portes ouvertes pour assurer sa rentrée étudiante

En terminale, il est vivement recommandé de se rendre aux salons étudiants pour découvrir tous les secteurs d’activité, les études qu’ils nécessitent et leurs débouchés.

Cela permet de renforcer ses projets d’orientation ou d’en discerner de nouveaux.

Les portes ouvertes des écoles, des universités et des instituts sont aussi un excellent moyen de s’assurer une rentrée étudiante dans l’établissement souhaité.

En effet Parcoursup ne donne pas lieu à une rencontre physique entre l’élève et le directeur de l’institution. Il est donc préconisé de se faire connaître auprès du recruteur, toujours présent lors des portes ouvertes. 

Celui-ci privilégiera ceux qui ont fait l’effort de se déplacer et de se présenter à lui.

Cet élément est souvent décisif pour la future carrière scolaire du lycéen. Il passe du stade de candidat lambda parmi des centaines de postulants, à celui de candidat sérieux et motivé pour une formation précise.

Dès le début de la terminale, le lycéen a tout intérêt à se renseigner sur les différentes journées d’informations et portes ouvertes des écoles qui l’intéressent, celles-ci ayant souvent lieu en janvier et février.

4 – Trouver un logement pour rendre sa rentrée étudiante confortable

À moins de pouvoir habiter chez ses parents ou une famille amie, le futur bachelier va avoir besoin de se loger non loin de son établissement.

La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) peut concéder une aide au logement du style APL. Là encore les subsides sont accordés sous conditions. 

Les résidences universitaires sont assez prisées :

  • Elles sont situées de manière stratégique aux abords des pôles universitaires et des transports en commun ;

  • Elles acceptent le financement du loyer par APL ;

  • Elles sont pourvues d’une salle commune procurant les services nécessaires à la vie étudiante ;

  • Elles sont meublées et équipées.

Sinon, la chasse aux chambres, studios et appartements en tout genre est incontournable.

La difficulté réside dans le délai souvent très court dont dispose l’étudiant pour dénicher la perle rare. 

En effet, le bachelier connaît souvent sa réelle affectation universitaire en pleine période estivale. Prospecter dès le printemps et poser ses dossiers auprès des agences immobilières à la même période, permettent de s’assurer un toit pour le mois de septembre.

5 –  Faire le plein de cartes pour contrôler sa rentrée étudiante 

Quelques démarches administratives supplémentaires optimisent la rentrée universitaire.

La première phase est de s’assurer une certaine autonomie financière. Certains établissements de crédit sont plus avantageux que d’autres pour les futurs actifs.

Si posséder un compte en banque et obtenir une carte de crédit semblent une évidence, les conditions de souscription le sont souvent moins. Celles-ci dépendent du type de carte bancaire choisie : retrait, paiement, prépayée. Chacune a une utilisation bien précise et donc un coût différent.

La deuxième étape est d’effectuer son abonnement auprès des agences de transports en commun. Métro, tramway, bus, proposent tous un forfait réduit pour les jeunes. Des vélos des scooters et des voitures électriques deviennent désormais une autre option très prisée par les étudiants : une carte bien utile donc, pour connaître une liberté de mouvement appréciable.

Un étudiant est rarement à deux pas de chez lui pour ses études. Le troisième bon réflexe est de se procurer une carte jeune SNCF. En effet, il va devenir un grand utilisateur de trains, pour parcourir les grandes distances qui le séparent de sa famille.

6 – Boucler son inscription pour concrétiser sa rentrée étudiante

Lorsque l’étudiant a été accepté dans une faculté ou une école, il s’agit alors de passer à l’action et d’effectuer physiquement l’inscription. Il en ressort, muni de tous les justificatifs liés à son nouveau statut.

Tout d’abord, il peut arborer fièrement la carte étudiante. Véritable sésame dans le monde universitaire, elle est, en quelque sorte, sa deuxième identité : 

  • Elle lui donne accès à de nombreux sites, comme la bibliothèque ou le restaurant universitaire ;

  • Elle lui donne droit à des réductions pour profiter de certains loisirs, comme le cinéma, les musées, les salles de sport ;

  • Elle permet de diminuer les frais liés à l’achat de livres scolaires ou d’équipement informatique, nécessaires aux études.

Ensuite, il se voit remettre un certificat de scolarité. C’est un justificatif précieux, surtout pour les boursiers qui doivent le communiquer au plus vite à leur CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires), afin de ne pas retarder les premiers versements.

7 – Finaliser les derniers détails pour parfaire sa rentrée étudiante

Quelques petites étapes préalables à la rentrée étudiante permettent de supprimer totalement l’inconnu et de tranquilliser le futur étudiant. 

  • Si ça n’est pas encore fait, il est temps d’emménager dans son nouveau nid douillet pour être opérationnel dès la rentrée ;

  • L’inscription physique à l’université ou dans toute autre école d’enseignement supérieur, est l’occasion de faire un repérage des lieux. En effet, les bâtiments ont souvent une taille démesurée, ce qui peut contribuer à un sentiment d’anxiété supplémentaire ;

  • Connaître le trajet et le temps de transport école/logement privé, diminuera le risque d’être en retard les premières semaines.

Enfin, certains étudiants souhaitent trouver une totale autonomie rapidement. Ils s’inscrivent alors dans une auto-école pour obtenir leur permis de conduire et ne plus dépendre des fluctuations liées aux transports en commun.

En parallèle, ils peuvent s’inscrivent dans des agences d’intérim ou trouvent un job d’étudiant par le bouche-à-oreille, pour financer les frais inhérents à leur nouvelle vie.

Préparer sa rentrée étudiante, c’est mettre toutes les chances de son côté pour avoir du succès dans ses études. Et vous quelles astuces proposez-vous de mettre en place pour réussir votre rentrée étudiante ?

 

Auteur : Marie de Champeaux  

Source : statistique du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid145570/les-boursiers-sur-criteres-sociaux-en-2018-2019.html

Vous devriez aussi lire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *