Travailler dans le secteur touristique

De nombreux étudiants optent chaque année pour des formations leur permettant de s’orienter vers le secteur touristique. Généralement, ces derniers rêvent de pouvoir découvrir le monde tout en exerçant leur activité mais cela demande d’avoir un projet professionnel bien ficelé.


Quelles qualités pour travailler dans le secteur du tourisme ?

Parce que nombreux sont les étudiants espérant être embauchés dans le secteur du tourisme, les acteurs de ce marché sont très stricts lorsqu’il s’agit de choisir de nouveaux collaborateurs.

En effet, les employeurs recherchent des profils bien particuliers. Si le diplôme détenu est regardé de près, ce sont aussi certaines qualités qui sont recherchées :

  • une grande motivation et donc une capacité à s’investir pleinement pour son entreprise
  • une polyvalence étant donné qu’un candidat doit pouvoir occuper tous les postes, même les moins attractifs
  • une excellente présentation et un véritable sens du contact puisqu’il faudra toujours être souriant, serviable et à l’écoute des besoins des clients
  • une grande disponibilité étant donné que le client est roi et que son confort prime sur sa propre condition
  • une capacité à travailler en équipe tout en sachant être autonome
  • beaucoup de dynamisme afin d’être acteur de l’évolution de son entreprise
  • une curiosité aiguisée car un vendeur sera bien meilleur pour argumenter lorsqu’il connaîtra lui-même une destination
  • une maîtrise parfaite d’au moins une langue étrangère (l’anglais idéalement). Avoir réalisé une partie de vos études supérieures à l’étranger est donc un avantage certain.


Quelles formations suivre pour travailler dans le secteur du tourisme ?

Vous envisagez votre avenir dans le tourisme et souhaitez donc savoir quelle filière suivre pour réaliser votre projet professionnel, sachez qu’il existe plusieurs options. En effet, il existe déjà des filières courtes (BTS). Ce sont vers elles que regardent généralement les employeurs pour recruter pour les postes de début de carrière.

En France, 2 BTS forment plus particulièrement aux métiers du tourisme : le BTS « Vente et productions touristiques » et le BTS « Animation et gestion touristiques locales ». Le premier a vocation à former des professionnels aptes à créer ou commercialiser des séjours touristiques alors que le second prépare davantage au tourisme d’accueil.

Si les offices régionaux de tourisme (voir le site officiel) et les syndicats d’initiative font plutôt leur « marché » dans la seconde filière, les agences de voyage privilégient la première citée même si elles apprécient également le profil d’étudiants moins généralistes qu’elles forment ensuite à leurs propres produits. C’est par exemple le cas des étudiants issus de filières comme le BTS NRC, le BTS Commerce International ou le DUT Techniques de Commercialisation.

Des filières longues existent également. D’abord, on trouve des licences professionnelles qui forment au tourisme durable ou au droit du tourisme par exemple. Mais il existe une large offre de masters orientés vers le tourisme dans les universités et surtout beaucoup de spécialités « tourisme » dans les grandes écoles de commerce ou dans des écoles privées. Ces diplômes permettent normalement de candidater à des postes de cadres.

Si l’entrée dans le secteur se fait généralement par un poste d’assistant chef de produit, les promotions peuvent être rapides pour les meilleurs.


Les métiers du secteur touristique

Aujourd’hui, un jeune diplôme en tourisme peut exercer un grand nombre de métiers différents. Preuve en est, ces derniers sont généralement décomposés en trois grandes familles. Il y a ainsi :

  • les métiers de la conception de voyages : le rôle des équipes est ici d’élaborer des séjours en définissant un concept et en prévoyant le vol, l’hébergement, les transports sur place mais aussi les sites touristiques. Pour créer un séjour, un professionnel devra se faire aider de correspondants locaux et comparer les prix de tous les acteurs indispensables au montage du séjour. Ces produits touristiques sont ensuite vendus aux agences ou aux clients.

Il y a quelques années, ces métiers étaient très prisés puisqu’ils permettaient de beaucoup voyager mais l’avènement d’Internet a changé la donne.

  • les métiers de la distribution de produits touristiques : les professionnels vont ici devoir conseiller les clients, apporter une expertise et assurer la vente de séjours all-inclusive ou de prestations de voyage. Devant être capable de cerner les attentes du client et de les adapter à son budget, le « distributeur » aura pour mission de proposer le meilleur rapport qualité/prix.

Dans cette catégorie, on retrouve ainsi l’agent de comptoir, l’assistant commercial, le chef de produit voyages ou encore le responsable des ventes, autant de professions où une bonne maîtrise des techniques du marketing est importante

  • les métiers de l’animation et de l’accueil : leur rôle est de prendre en charge les visiteurs. S’ils peuvent être à l’origine de la conception de l’excursion ou du séjour, leur objectif premier est de vendre et promouvoir le territoire local. Les acteurs majeurs sont donc les comités régionaux et départementaux mais aussi les offices de tourisme. Véritable acteur du tourisme local, ils doivent insuffler une dynamique. Une parfaite connaissance des acteurs locaux est donc indispensable.

 

Vous devriez aussi lire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *