Le métier de community manager

Né de l’avènement du web 2.0 et du développement des réseaux sociaux, ce métier est aujourd’hui encore en pleine évolution. Preuve de sa création toute récente, l’appellation « community manager » n’a été intégrée qu’au Larousse 2016. Voici en tout cas une présentation intégrale de cette profession qui offre assurément de belles perspectives d’avenir.


Qu’est-ce qu’un community manager ?

Comme il est assez facile de le deviner en traduisant simplement le nom du métier, le community manager est un expert des communautés web qui peut exercer aussi bien pour un annonceur, une agence, une marque qu’un site web.

S’il travaille pour une marque, son objectif sera de créer une communauté autour de celle-ci et d’animer les échanges entre les différents internautes. Pour y parvenir, il aura à sa disposition les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, les plateformes média telles YouTube ou encore les divers réseaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo.

Véritable lien entre les équipes marketing d’une entreprise et les consommateurs, il assure la communication directe de ce que souhaite véhiculer sa marque mais se doit aussi d’être à l’écoute de la communauté afin de pouvoir faire remonter les informations aux décideurs afin d’améliorer des produits ou services ou tout du moins afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle.

Pour que ceci soit efficace, il devra élaborer une stratégie de communication intégrant l’ensemble des ressources que peut offrir Internet. Autant dire donc que des opérations de communication de diverses formes pourront être conduites online et offline (jeu-concours, promos exclusives, évènements Twitter, meetings,…), charge au community manager de justifier à ses supérieurs en quoi chacune peut contribuer à fédérer la communauté autour de la marque ou à ce que ses membres partagent leur expérience.


Les principales missions d’un community manager

Travaillant en étroite collaboration avec le service communication mais aussi avec le webmaster ou le chef de projet web dans la majorité des cas, ses missions sont clairement définies :

  • Fédérer des internautes autour d’une marque ou d’un site internet
  • Animer les échanges entre les membres de cette communauté (définir un cadre, accueillir les nouveaux, lancer des sujets, …)
  • Développer l’image de marque (identifier les membres pouvant aider à faire connaître un produit, recruter de nouveaux membres, …)
  • Entretenir la notoriété sur Internet (fidélisation des membres, valorisation de la communauté, veille e-réputation, …)

Autant dire que le community manager est véritablement l’ambassadeur d’une marque sur Internet, pas une mince affaire quand on connaît l’importance prise par le web.


Les compétences nécessaires pour devenir community manager

Même si certains pensent qu’une bonne connaissance des réseaux sociaux et du web est suffisante pour devenir community manager, la réalité est un peu plus compliquée.

En effet, s’il est effectivement essentiel pour un community manager de parfaitement maîtriser le jargon et les codes propres à la blogosphère, aux forums et aux réseaux sociaux, ce dernier doit aussi maîtriser bon nombre de logiciels visant à créer du contenu textuel ou média. De même, il doit avoir des bases en référencement et comprendre donc comment les moteurs de recherche, en particulier Google, fonctionnent.

Il doit aussi avoir différentes qualités : créatif, sociable, réactif, fiable ou encore convaincant. Autant dire donc que l’on ne s’improvise pas community manager. Des sites de qualité permettent aux community managers d’échanger et de s’entraider afin de gagner en compétences (par exemple à cette adresse).


Quelle formation peut permettre de devenir community manager ?

Alors que des formations niveau master et licence professionnelle dédiées au community management voient le jour dans les universités et dans les grandes écoles au cours des dernières années, différentes filières peuvent permettre d’exercer le métier de community manager.

Les employeurs apprécient ainsi le profil des étudiants ayant couplé un BTS Communication (éventuellement MUC ou technico-commercial) à une licence professionnelle davantage orientée vers les technologies de l’information et de la communication (TIC).

Beaucoup de community managers en poste sont également des diplômés de grandes écoles de commerce puisque leur profil très complet est très intéressant en particulier pour les grandes marques d’envergure internationale.


Combien gagne un community manager ?

Parce qu’il s’agit d’un métier où il faut faire ses preuves, un community manager débute sa carrière à 2000€ brut par mois. La rémunération peut néanmoins augmenter très vite si les résultats obtenus sont probants.

Toutefois, avouons-le, beaucoup commencent par un poste de community manager avec la volonté d’évoluer ensuite au sein des divisions communication et marketing des entreprises. En effet, selon son « profil de base », il sera possible d’évoluer vers un poste de chef de projet qui permettra d’avoir plus de responsabilités et surtout de voir son salaire nettement augmenter.

 

Vous devriez aussi lire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *