Jeunes diplômés, les secteurs qui recrutent le plus

Bien que la crise persiste, de nombreux secteurs d’activité vont embaucher dans les prochains mois. En effet, si les créations d’emplois à proprement parler restent peu nombreuses, les départs à la retraite se doivent d’être compensés. Les perspectives de recrutement sont donc vastes mais découvrons les secteurs qui devraient accueillir le plus de jeunes diplômés dans les prochaines semaines.


L’informatique et le numérique

A l’heure où les technologies de l’information et de la communication continuent de se développer et où la digitalisation des entreprises se poursuit, le besoin en ingénieurs spécialisés en informatique est important.

Il faut dire que le secteur croit encore à une vitesse exponentielle et que de nombreux nouveaux métiers voient le jour régulièrement. Entre autres, dans les années à venir, le secteur devrait être demandeur de développeurs web, de community managers, de gestionnaires cloud et de spécialistes de la big data.


L’audit et le conseil

Pour commencer, il est important de définir dans les grandes lignes ce qu’est l’audit… Il s’agit d’un examen approfondi d’une entreprise ou d’un service, mené par un organisme indépendant qui aboutira à un jugement sur un ou plusieurs aspects (financier, organisationnel, procédures…). Depuis plusieurs années maintenant, ce secteur est celui qui recrute le plus de cadres et en particulier des jeunes diplômés à la sortie des grandes écoles et des universités.

Ceci s’explique par un important turn-over au sein des effectifs des entreprises spécialisées dans l’audit et le conseil. Parce que les missions de travail confiées par ces professionnels sont généralement chronophages, beaucoup de jeunes cadres jettent l’éponge quelques mois seulement après leur entrée dans l’entreprise.

Si les perspectives de recrutement sont nombreuses, il faut tout de même noter que l’audit et le conseil sont des secteurs d’activité où le nombre de candidatures est également extrêmement important.


L’enseignement et la formation

Entre la compensation des départs à la retraite, des abandons de poste probables consécutifs à la réforme du collège et le manque d’enseignants dans certaines disciplines, l’Éducation Nationale devrait encore beaucoup recruter au cours des deux prochaines années (voir le site officiel). Autant dire que les jeunes diplômés auront là une occasion unique d’intégrer la fonction publique.

En parallèle, la formation professionnelle, encouragée par l’Etat, nécessite l’embauche croissante de personnels. Des formateurs, en particulier en langues et en informatique, devraient être recherchés.


L’industrie et la recherche et développement

Bien que souvent considérée comme un secteur en difficulté, l’industrie prévoit encore de recruter dans les années à venir. Il faut dire que beaucoup d’entreprises ont besoin d’intégrer de nouvelles compétences mais aussi de remplacer les cadres partant à la retraite. Que ce soit dans l’aéronautique, l’automobile, l’énergie et de nombreux autres technologies de pointe (comme la robotique), de jeunes chercheurs sont aussi les bienvenus.

Notez que dans le secteur industriel, les employeurs apprécient les titulaires d’un diplôme de niveau Bac+5 ayant au préalable suivi une formation technique comme un BTS.


La santé et les services à la personne

Parce que la population française est vieillissante et que de plus en plus de seniors sont dépendants, le secteur de la santé et des services à la personne recrutent énormément. C’est toute la société Française qui va devoir s’adapter aux besoins de nos seniors de plus en plus nombreux.

Hôpitaux, cliniques et maisons de soins spécialisées sont ainsi en quête d’infirmières, de sages-femmes ou encore de kinésithérapeutes alors que les besoins « sur le terrain » sont nombreux. Il manque effectivement des auxiliaires de vie, des aides à domicile, des éducateurs spécialisés, etc…


Le commerce

Impossible de finir notre tour d’horizon des secteurs qui recrutent sans évoquer le commerce. Eh oui, toutes les grandes entreprises sont ouvertes à l’arrivée de nouveaux commerciaux capables de booster leurs ventes. Des formations comme le BTS Management des Unités Commerciales, le DUT Techniques de commercialisation ou encore le BTS Négociation et Relation Client (plus d’informations sur ce site) sont de bonnes portes d’entrée vers le domaine commercial.

Les acteurs du e-commerce poursuivent quant à eux leur développement et devraient embaucher dans les prochains mois des spécialistes du marketing et de la communication pour les aider à séduire une clientèle toujours plus nombreuse.

 

Vous devriez aussi lire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *