Comment se préparer aux études supérieures ?

L’entrée dans les études supérieures marque un tournant dans la vie de tous les jeunes. Aussi, afin que ce changement se fasse en douceur, il est important de bien le préparer. Voici donc quelques petites choses indispensables à régler pour que tout se passe pour le mieux.


Prendre le temps de penser à son orientation

Les études supérieures impliquent d’avoir une idée de ce que l’on veut faire plus tard sur le plan professionnel. Si certains savent, dès le lycée, le secteur d’activité qui les intéresse voire même le métier qu’ils ont envie d’occuper plus tard, pour d’autres, cela est beaucoup plus flou.

Aussi, il est indispensable de consacrer du temps à l’orientation et ce le plus tôt possible. Si des heures sont généralement dédiées à l’orientation au lycée, il peut aussi être judicieux de se faire aider par un conseiller que ce soit au sein de l’établissement scolaire ou dans un CIO.

Ce dernier vous aidera à faire un bilan de vos compétences mais aussi de vos envies. Ainsi, en définissant les points que vous estimez importants pour votre avenir, vous serez capable d’y voir plus clair sur ce qui correspond à votre personnalité et vos attentes (un métier dans la banque? un métier dans le tourisme?).


Réussir son admission post-bac

Dans le système scolaire français, il est prévu que les futurs étudiants formulent leurs vœux d’orientation durant le second trimestre de l’année de terminale. Cette phase s’appelle l’Admission Post-Bac communément appelée APB, dont le site est accessible à cette adresse : http://www.admission-postbac.fr/

Cette phase est stratégique puisque c’est là que le lycéen va officialiser ses demandes pour intégrer une faculté, une formation BTS ou DUT ou bien encore une classe préparatoire. En effet, si vous souhaitez intégrer une école privée, la procédure APB ne vous concerne pas. Lors de l’Admission Post-Bac, le lycéen pourra formuler jusqu’à 36 vœux. Veillez bien à classer ces vœux par ordre de priorité et à respecter les dates d’envoi des dossiers papier demandés par les différentes formations.

En juin, des propositions d’inscription vous seront faites. A vous de valider rapidement celle qui vous intéresse afin de vous assurer d’une place dans la formation désirée. Rassurez-vous, si après quelques semaines d’études, vous vous rendez compte que votre choix n’a pas été le bon, vous aurez la possibilité de changer de voie et de « rejoindre » une faculté et puis, aujourd’hui, il est bon de savoir qu’il est très simple de passer d’une filière à une autre grâce à l’existence d’un nombre croissant de passerelles.


Participer à une immersion dans une formation de l’enseignement supérieur

Parce qu’il existe une véritable différence entre une formation de l’enseignement secondaire et de l’enseignement supérieur, il peut être pertinent pour un lycéen de participer à une immersion dans une formation de l’enseignement supérieur que ce soit à l’université, en IUT, en BTS ou bien dans une classe préparatoire.

Cette immersion sera l’occasion de découvrir les lieux à la manière d’une journée portes ouvertes, de suivre un cours ou une séance de TD mais aussi de participer à un atelier d’échanges avec les étudiants.


Se renseigner sur les aides étudiantes et sur le logement

Parce que l’entrée dans les études supérieures implique généralement des frais supplémentaires afin d’une part de financer l’année universitaire et d’autre part de se loger, il est indispensable de vous renseigner dès l’année de terminale sur les aides dont vous pouvez bénéficier.

Pour cela, rapprochez-vous du CROUS de la ville où vous envisagez de poursuivre vos études. Profitez-en pour obtenir des brochures sur le logement étudiant. En effet, vous serez peut-être intéressé à l’idée de pouvoir profiter d’une chambre étudiante à petit loyer au cœur d’une cité U.

 

Vous devriez aussi lire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *